Bienvenue sur le site pour parents adolescents et jeunes adultes
Nouveau numéro !!! 077 474 73 37 Facebook :
https://www.facebook.com/groups/jeunesparentsch/
Accueil > Aide sociale

Aide sociale

dimanche 22 juin 2008, par Karine (Date de rédaction antérieure : 6 mai 2010).

En Suisse, chaque canton a sa politique en matière d’aide sociale, toutefois, les montants d’aide sont proposés et recommandés par la CSIAS (Conférence Suisse des Institutions sociales) afin de limiter les différences de traitement.

L’aide sociale n’est donnée qu’à des personnes majeures (pour les mineurs, il faut que les parents y aient droit). C’est une aide de dernier recours, on s’assurera avant de vous l’accorder que vous avez épuisé toute autre possibilité. C’est le principe de la subsidiarité, c’est-à-dire que l’aide sociale est le dernier filet destiné à éviter que les personnes ne se retrouvent à la rue.

En principe, même si vous n’avez pas le droit de toucher l’aide sociale, vous pouvez demander un rendez-vous avec une assistante sociale du Service Social de votre région ou commune. En effet, c’est mal connu, mais les services sociaux ne soutiennent pas que les personnes ayant besoin d’aide financière, mais sont aussi là pour informer et aider la personne à trouver des solutions à ses problèmes.

Notre association peut aussi vous proposer un rendez-vous avec une assistante sociale et ce dans toute la Suisse Romande. contact@jeunesparents.ch

Il n’existe pas d’aide spécifique aux jeunes parents dans les services sociaux en Suisse. Toutefois, certaines aides peuvent nous concerner :

Vaud : ce canton a développé un programme spécial pour les jeunes adultes (de 18 à 25 ans) à l’aide sociale sans formation nommé FORJAD. Ce programme permet de garantir le minimum vital à des jeunes adultes le temps qu’ils fassent une formation de base reconnue par le régime des bourses d’études. Toutefois, les conditions à remplir sont précises. Demandez conseil à un assistant social.

Fribourg : certains services sociaux facilitent l’accès à la formation, d’autres moins. Il n’y a pas pour le moment de programme cantonal pour personne à l’aide sociale sans formation. En revanche, qu’on soit à l’aide sociale ou non, le canton de Fribourg a une allocation maternité. Il s’agit d’un montant variant de la situation financière personnelle et donnant droit à une aide pour une durée de 12 mois dès le mois de la naissance de l’enfant.

Pour les autres cantons, je ne dispose pas d’informations assez complètes. Si vous avez des expériences à ce sujet, n’hésitez pas de m’écrire

Etre à l’aide sociale

Ce n’est pas une situation facile à accepter. Même si cela peut paraître contraignant, le mieux est de collaborer avec l’assistant social. Que signifie collaborer ? se montrer volontaire et avoir envie de se sortir de cette situation difficile, faire les démarches demandées dans les délais, participer au projet. Il faut savoir que si votre assistant trouve que vous ne collaborer pas, il a le pouvoir de diminuer dans une certaine mesure le montant versé pour le mois.

En tant que bénéficiaire, vous êtes en droit de consulter votre dossier à tout moment, de demander de changer d’assistant social si celui que vous avez ne vous convient vraiment pas et bien sûr, d’être informé sur le montant que vous recevez et pourquoi, les mesures d’insertion existantes et leurs conséquences si vous en suivez une, etc.

L’aide sociale est-elle remboursable ?
La tendance est de plus en plus à abandonner le remboursement de l’aide sociale dans les cantons. Toutefois, cela change d’un canton à l’autre, renseignez-vous auprès de votre assistant social. Dans le canton de Fribourg, par exemple, l’aide sociale est généralement remboursable. Quoiqu’il en soit, si vous êtes dans le besoin, le côté remboursable ne devrait pas vous faire peur, le remboursement ne se faisant que si vous avez un niveau de vie suffisant.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Piwik Web 2.0 stats |